Les Labels de la Ville Internet viennent d'être attribués
  
Les collectivités locales les plus dynamiques dans l'Internet citoyen sont récompensées chaque année par le Label Ville Internet
Le Journal du Net
Le net adapté au besoin des PME
  
Bureaux et Commerces encourage les PME à utiliser Internet et souligne les nombreux bénéfices qu’elles peuvent en tirer.
Carrefour innove en relayant ses opérations promotionnelles en ligne
  
A l'occasion de son opération "Le Mois Carrefour" l'enseigne ouvre un minisite événementiel, qui présente les offres du jour
Un site web : pourquoi et comment ?
Un site web : pourquoi et comment ?
Pour les PME et TPE françaises, la conjoncture actuelle semble n'être guère favorable à un projet internet. Le retournement de la nouvelle économie, la faillite de sociétés ayant tout misé sur le Web conduisent naturellement les entreprises « traditionnelles » de taille petite ou moyenne à envisager avec beaucoup de prudence la mise en oeuvre ou la refonte d'un site web, d'autant plus qu'elles ne possèdent pas les moyens humains et techniques nécessaires à la maîtrise d'un tel projet.Parallèlement, nous assistons à une banalisation d'Internet : pour une entreprise, être présent sur Internet devient aussi naturel et nécessaire qu'assurer sa présence dans le bottin ou posséder une ligne de fax.Le site web constitue indiscutablement pour les PME « traditionnelles » une solution apportant des bénéfices réels en terme de communication et d'image ; c'est aussi un outil marketing qui peut répondre à des exigences très précises et est capable d'attirer les clients vers les points de vente « physiques ». Le site web peut également devenir, pour certaines activités et selon les objectifs stratégiques de l'entreprise, un nouveau canal de distribution.Il existe aujourd'hui des applications simples et peu coûteuses qui permettent au PME d'avoir un site web utile et professionnel, répondant à leurs attentes sans impliquer de lourds coûts d'acquisition et de gestion.
A quoi sert un site web ?
Les offres de création de sites web : état des lieux
Trouver la solution correspondant à ses objectifs
 RETOUR   Mode pleine page   SUITE 

Les offres de création de sites web : état des lieux

D'après l'étude de BNP-Paribas (Internet : Equipement et modes d'utilisation. Bilan 2000 et perspectives 2001 / BNP-Paribas, 2000), 40% des PME françaises sont dotées d'un site web en l'an 2000, et 38% de celles n'en ayant pas envisagent d'en créer un en 2001. Ces chiffres cachent une réalité plus contrastée, car les obstacles financiers ou psychologiques rencontrés font du web un projet difficile à mettre en oeuvre pour une simple PME.

Les freins à l'équipement

D'après une étude américaine (AMI Partners et Inc. Magazine, 2000), les principales barrières évoquées par les petites et moyennes entreprises quant à un projet de site web sont, à parts quasi égales :

le montant de l'investissement initial 31%
le coût de la maintenance et de la mise à jour 28%
le manque de compétences techniques en interne 27%
les problèmes de sécurité et de confidentialité 14%

Ces griefs sont réels mais ils sont liés à une conception classique de la production de sites web, qui implique le recours aux services d'une web agency ou d'une SSII qui réalise un site plus ou moins sur mesure. D'autres solutions " do it yourself " permettent de créer soi-même un site internet, mais leur résultat est souvent très limité en termes fonctionnels et graphiques. Elles peuvent aussi nécessiter l'emploi d'une personne ayant des compétences web, qu'une PME ne possède souvent pas.

Les offres du marché : typologie

Une entreprise qui forme le projet de se doter d'un site web ou de refondre le site existant peut avoir recours à trois types de procédés : confier la réalisation du site à un employé non-technicien, engager une personne qualifiée ou utiliser un prestataire externe. Quel que soit le procédé choisi, plusieurs solutions sont proposées sur le marché ; nous n'aborderons ici que les offres " tout en un " qui ont l'avantage d'inclure d'une part l'outil de création et de mise à jour et d'autre part l'hébergement (et, parfois, des services annexes). Ces solutions produisent trois types de sites web : des sites statiques, des sites statiques publiés dynamiquement et des sites dynamiques.

Les offres clef en main destinées à l'utilisateur final

Les applications "do it yourself" sont des solutions clef en main destinées à des personnes qui ne sont pas spécialistes du Web. Elles comprennent une application de création et de mise à jour de sites web (un éditeur HTML associé à un système de publication à distance), une formule d'hébergement, et des services annexes tels que la réservation de noms de domaine, le référencement dans les principaux moteurs de recherche, la création d'une bannière de publicité...

L'application peut être distribuée en mode ASP , c'est-à-dire accédée sur Internet ; dans ce cas, aucun programme n'est installé sur la machine de l'entreprise. Elle peut aussi être commercialisée sous la forme d'un logiciel client à télécharger et à installer : dans ce cas l'entreprise doit se soucier de la maintenance et de la mise à jour du logiciel, alors qu'en mode ASP ces tâches sont assurées par le fournisseur et incluses dans l'abonnement au service (en général, un abonnement mensuel).

Les offres de création de sites "do it yourself" à destination des PME fleurissent sur le marché : par exemple, 123 Votre site de Wanadoo Pro ou Esqualite de Networth Partners en mode ASP, PME-Studio d'Isotools en mode client. D'un point de vue fonctionnel, ce type de solution n'est pas adapté aux mises à jour : les sites créés sont statiques, le nombre de page et les niveaux d'arborescence sont limités, les choix graphiques (forme de la mise en page et déclinaison des couleurs) sont restreints et souvent peu créatifs. D'autre part, il n'y a aucune interactivité possible avec les internautes.

Ces solutions ne sont pas si simples et rapides à mettre en oeuvre qu'elles paraissent de prime abord, car elles supposent que l'entreprise dispose d'au moins une personne susceptible de consacrer du temps à la réalisation du site. Elles sont peu coûteuses en terme d'investissement initial mais, du fait des difficultés de mise à jour et d'évolution, le coût total d'acquisition (comprenant notamment les coûts de main d'oeuvre nécessaires à la mise à jour et à l'évolution du site) peut s'avérer élevé.

Les offres clefs en main destinées au webmaster

Les webmasters peuvent avoir recours à des outils autorisant une conception plus élaborée des sites web - en admettant que l'entreprise dispose du personnel qualifié ou puisse recruter une telle personne. Certains de ces outils sont distribués en mode ASP et associés à des offres d'hébergement, ce qui en fait des solutions clef en main intéressantes. Ces solutions, du type de Dev2go d'iDune ou d'Atomz Publish , possèdent des fonctionnalités avancées : publication dynamique, possibilités de connexion à des bases de données, génération de formulaire, suivi des modifications, intégration de modèles graphiques existants ou spécialement créés, etc. Elles sont pourvues de programmes qui autorisent une certaine interactivité avec les internautes (sondages, votes).

Avec ce type de solution, l'investissement de départ est assez lourd, en partie parce que la réalisation du site requiert une bonne maîtrise de l'outil et donc un peu de temps ; si l'on considère le personnel qualifié auquel il faut faire appel, le coût total d'acquisition pour l'entreprise est élevé. Ces solutions permettent de concevoir des sites web plus évolués et plus raffinés que la plupart de celles destinées aux utilisateurs finaux, mais elles manquent paradoxalement de ces fonctionnalités qui pourraient en faire des applications marketing intéressantes pour une entreprise (par exemple, personnalisation de l'affichage).

Les offres de prestataires

Pour une entreprise dont le coeur de métier est loin d'Internet, il est naturel de faire appel à un prestataire et lui confier la réalisation de son site web. Les agences interactives leur proposent deux types de solutions : une réalisation entièrement sur mesure, ou des offres packagées.

Les offres packagées

De plus en plus d'agences interactives proposent aux PME des offres clef en main : par exemple, l'agence ODA des Pages Jaunes propose des forfaits incluant la création de quelques pages statiques, l'hébergement et un nombre limité de mises à jour. D'autres web agencies travaillent avec une application dite " d'industrialisation " de la conception de sites web du type de Tekora , proposée en ASP, ou de EasyCommerce d'EasyBusiness , solution à installer chez le prestataire. Ces applications destinées aux professionnels leur permettent de rationaliser le processus de production de sites web et de les gérer globalement sur une architecture mutualisée.

Les forfaits clefs en main des agences interactives permettent de disposer rapidement et sans intervention de la part de l'entreprise d'un site web au graphisme soigné mais peu original, et dont le contenu est figé : toute modification étant soumise à l'intervention du prestataire, il est impossible de faire vivre le site en y publiant des informations. Les prestations réalisées par les web agencies qui ont recours à des applications spécifiques de production et de gestions de sites web ont les mêmes avantages et inconvénients, à l'exception de certaines offres qui comprennent la mise à disposition d'une interface d'administration du contenu pour l'utilisateur final. Toutes produisent des sites statiques ou publiés dynamiquement, qui permettent peu d'interactivité avec l'utilisateur final.

Les offres sur mesure

Avec les offres sur mesure, la réalisation s'adapte totalement aux besoins de l'entreprise : il est donc possible d'obtenir un site complexe, au graphisme ravageur, dont le contenu est géré par une personne de l'entreprise grâce à une interface d'administration conviviale. La gestion du contenu peut être automatisée, grâce à l'emploi de systèmes de gestion de contenu ou à l'interfaçage avec des applications de gestion utilisée par l'entreprise (par exemple, pour la concordance avec le catalogue produit en ligne, le système de gestion des stocks). Le site peut évoluer dans la mesure de ce qu'est prête à payer l'entreprise, mais elle reste tributaire de son prestataire. Le coût total d'acquisition est très élevé et la mise en oeuvre lente, car il est nécessaire de passer par les phases classiques de mise en oeuvre d'un projet informatique (définition des besoins, spécifications, développement, intégration, recette).

Ce type de solution est nécessaire lorsqu'il s'agit de mettre en oeuvre des sites de e-commerce intégrant la gestion du back (gestion des stocks...) et du front office (catalogue, processus de commande...). Il nécessite de la part de l'entreprise cliente l'acquisition de licences logicielles (notamment, celle du système de gestion de contenu qui se monte généralement à plusieurs centaines de milliers de Francs) et de matériels (serveurs). La réalisation à façon n'est donc pas accessible à la majorité des PME. D'autre part, elle ne répond pas à leurs besoins en termes de coût, de rapidité et de simplicité de déploiement.

Pour une petite ou moyenne entreprise, le retour sur investissement d'un projet web mené de manière classique ou en " do it yourself " est souvent faible voire négatif. Le panorama des offres disponibles actuellement en matière de réalisation de site web semblent confirmer cette impression.

 RETOUR   Mode pleine page   SUITE 
 Voir aussi 
  whitepaper
  Sites statiques, sites publiés de façon dynamique et sites dynamiques : 3 générations de sites web
  whitepaper
  Les sites web locaux, une façon pragmatique de faire du web
  whitepaper
  EVERYDECK : une variété d'application pour des sites web dynamiques et utiles
  news
  Creating E-Tail Sales Out of Thin Air
   
Société  Solutions  Références  Documentation  Actualités